Ô Mère Nature
OMereNature.jpg

Tronc de SCP-399-FR dans l'obscurité.

Objet # : SCP-399-FR

Niveau de Menace : Bleu

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-399-FR doit être gardé dans une salle scellée de 30 mètres de côté pour 10 mètres de haut, afin de permettre aux instances SCP-399-FR-1 de se mouvoir. Deux (2) caméras doivent surveiller l’intérieur de la cellule en toutes circonstances et tout phénomène anormal doit être signalé au Superviseur en service. L'accès au confinement doit se faire par une unique porte blindée gardée en permanence par deux (2) caméras. Une autorisation du Superviseur des Recherches est requise pour pénétrer le confinement de SCP-399-FR.

La salle de confinement est actuellement localisée à l'étage -1 dans l'aile droite du Site-Aleph.

Les instances SCP-399-FR-A ayant travaillé à la Fondation et bénéficié de plusieurs tests d'aptitude ainsi que d'un suivi psychologique régulier ont la possibilité de garder leur emploi au sein de celle-ci. Un bâtiment situé dans la "Zone Vie" du Site-Aleph est dédié aux logements des intéressés. Les personnes transformées jugées inaptes sont isolées dans un Bloc d'études situé à l'étage -3 du Site-Aleph.

À la condition de la signature d'un contrat et de l'autorisation d'un supérieur hiérarchique, un membre du personnel de la Fondation a la possibilité d'être réanimé après un décès en service par SCP-399-FR, en prenant toutefois compte des effets que cela engendre.

Description : SCP-399-FR semble être un arbre de l'espèce des chênes (Quercus). L'objet mesure une dizaine de mètres de haut avec une cime légèrement aplatie. Un système de circulation des sèves exclusivement composé d'une substance verte fluorescente traverse l’intérieur de l'arbre, son feuillage ainsi que son écorce et donne à SCP-399-FR cette couleur anormale. Ce liquide fabriqué par SCP-399-FR est un mélange de nutriments, de sang et de tissus humains mélangés à de la sève, dont la composition diffère de toutes les autres espèces d'arbres. Les tentatives de production de ce fluide se sont conclues par des échecs. Des échantillons de branches ont montré qu'en l'absence de ce mélange, SCP-399-FR et les SCP-399-FR-1 ne pourraient survivre. L'âge et la durée de vie de l'objet sont actuellement indéterminables.

Une espèce d'insectes inconnue, désignée SCP-399-FR-1, se trouve sur la surface de SCP-399-FR ou volant aux alentours. Plusieurs cocons sont suspendus aux branches de SCP-399-FR et sont approvisionnés par ce fluide vert fluorescent. Ces cocons enferment en réalité des spécimens de SCP-399-FR-1. Les SCP-399-FR-1 sont semblables à des libellules (Odonata) avec un abdomen bien plus large que la normale. En effet, ils mesurent 30 cm de long pour une envergue de 25 cm les ailes déployées, et leurs pattes les élèvent à une hauteur de 10 cm. Leur abdomen diffuse une lumière d'une teinte similaire au feuillage de SCP-399-FR, dû au fait qu'eux aussi possèdent un système sanguin composé du liquide vert fluorescent. Tous les individus SCP-399-FR-1 ont une durée de vie de 30 jours en moyenne.Ces derniers ne semblent pas se nourrir, mais il est supposé que ce mélange soit responsable de cette absence de besoins nutritifs car la luminosité du fluide se dégrade peu à peu au fil de la vie de l'entité. Une hypothèse propose l'explication selon laquelle les instances de SCP-399-FR consacrent l'entièreté de leur vie à la production de nouveaux spécimens, car ils sont responsables de l’acheminement des ressources dont SCP-399-FR a besoin pour élaborer le liquide vert.

Des tests ont montré que les SCP-399-FR-1 se contentent généralement de fuir lorsqu'ils sont agressés. Il est important de noter que l'arbre et les spécimens de libellules semblent dissuader instinctivement tout animal sauvage de les approcher, à l’exception de l'homme.

Lorsqu'un être humain est décédé et se trouve à l'intérieur d'un rayon de 2 km de l'objet, une instance de SCP-399-FR-1 se dirige systématiquement vers lui. SCP-399-FR-1 choisira toujours un corps disposant de sa pleine motricité. Une fois sa destination atteinte, SCP-399-FR-1 vole au-dessus du sujet mort pendant environ dix (10) à trente (30) secondes. L'entité se positionne ensuite au niveau du cœur du sujet pour y enfoncer un appendice similaire à une trompe situé sur sa tête ; à partir de ce moment, le sujet est désormais appelé SCP-399-FR-A. L'abdomen de SCP-399-FR-1 émet alors des flashs lumineux imitant une fréquence cardiaque. Après une durée d'environ une (1) à deux (2) minutes, le cadavre semble recouvrir ses fonctions motrices, puis se dirige vers SCP-399-FR. Pendant cette phase, le sujet suivra l'itinéraire emprunté par SCP-399-FR-1 lorsque celui-ci est venu jusqu'au défunt. De plus, la force physique et les réflexes de SCP-399-FR-A paraissent nettement améliorés, il a été observé que ces derniers escaladaient des obstacles à mains nues, normalement inaccessibles pour des êtres humains normaux, et qu'ils tentaient d'éliminer toutes menaces pouvant les gêner durant leur parcours.

Une fois positionné devant SCP-399-FR, les branchages de l'objet s'étirent pour finalement atteindre le corps du sujet. SCP-399-FR-1 se retire alors, puis les branches de SCP-399-FR injectent dans son corps un liquide incolore. Celui-ci est composé exclusivement de sève. Ce liquide s'écoule dans les veines du défunt pendant quarante (40) minutes à une (1) heure, suivant sa morphologie, puis ressort des plaies formées par les branches pour couler le long de celles-ci vers SCP-399-FR. La couleur du liquide est maintenant vert fluorescente.

Notes du chercheur C███ : Nous avons démontré en laboratoire que c'est la réaction chimique entre cette sève incolore et les tissus humains qui donne cette couleur particulière au fluide dont sont composés les systèmes sanguins des SCP-399-FR-1 et de SCP-399-FR.

Après cette étape, le corps du sujet connaîtra une métamorphose. En effet, SCP-399-FR semble changer l'apparence de SCP-399-FR-A en celle d'un animal. La transformation est partielle, conservant des caractéristiques humaines et les mélangeant avec les nouveaux attributs animaux. Cette métamorphose ne se produit pas aléatoirement, les critères de la transformation semblant se baser sur la vie sociale du sujet, ses goûts (alimentaires, vestimentaires, amoureux…), ses centres d'intérêt ainsi que son caractère. Le sujet se régénéra complètement, puis toutes ses fonctions vitales se réactiveront. Il conservera la majorité de ses souvenirs, la faculté de parler ainsi que ses capacités intellectuelles. Cependant, chaque SCP-399-FR-A est sous l'influence de son instinct animal, les prédateurs chassant leurs proies habituelles, qu'importent si celles-ci ont été des êtres humains par le passé. Certains s'attaquent même au personnel de la Fondation tandis que d'autres resteront passifs. Pourtant, des observations ont montré que, lorsque les SCP-399-FR-A sont forcés de suivre un mode de vie social et humain, ceux-ci développeront un comportement plus ou moins dominant suivant la place qu'ils occupent dans la chaîne alimentaire. Ainsi, les SCP-399-FR-A "prédateurs" semblent avoir une grande influence dans un groupe de SCP-399-FR-A y compris s'ils sont en infériorité numérique par rapport aux SCP-399-FR-A "proies".
Les SCP-399-FR-A dits "prédateurs" qui ont déjà chassé d'autres SCP-399-FR-A, sont souvent sujets à des dépressions s'ils n'ont jamais eu de pulsions meurtrières avant leur transformation. En abordant ce sujet lors d'interrogatoires, ils prétendent éprouver de nombreux regrets concernant leurs actes de prédation sur des proies qui étaient autrefois humaines.
La majorité des SCP-399-FR-A "nécrophages" semblent adopter un comportement opportuniste et manipulateur lorsque de la nourriture est en jeu. Mais il a été constaté qu'après s'être nourris de charogne, ceux-ci se faisaient volontairement vomir, prétendant qu'ils trouvaient cette saveur détestable mais n'avaient aucun contrôle sur leurs choix alimentaires.
Les SCP-399-FR-A de la famille des insectes semblent beaucoup plus organisés, mais ne présentent visiblement aucun goût particulier. Certains ont été observés se nourrir d'ordures ménagères et n'expriment aucun remord concernant leur régime alimentaire, contrairement aux instances qui ne s'en repaissent pas.
En raison d'une quantité de tests insuffisante, aucun autre comportement de SCP-399-FR-A ne peut être décrit.



  • Rapport de récupération :
  • Ce document a été récupéré lors d'une fouille de la maison où "Le Culte de Mère Nature" s'était installé. Le groupe s’organisait pour traquer des "élus"1 et tenter d'identifier leur personnalité pour ensuite réaliser le "rituel de l'union" :



SCP_Foundation_%28emblem%29.svg.png
SCP_Foundation_%28emblem%29.svg.png

Concernant la Fondation et SCP-399-FR :



Recensement du personnel de la Fondation ayant été transformé en SCP-399-FR-A.








scp
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License