Rapport de récupération de Ô Mere Nature

Vous consultez actuellement le rapport de récupération de SCP-XXX-FR.


Introduction :

Le ██/██/20██ à 2h02, une équipe de la Force d'Intervention Mobile Théta-5 "Les Chevaliers" a été mobilisée dans la campagne de ███████ après qu'un agent des renseignements ait signalé la présence d'une secte armée et hostile montrant un grand intérêt pour SCP-XXX-FR. Les tentatives de communications avec la secte ayant échoué, l'autorisation de tirer a été décrétée. L'anomalie était située dans une vaste cave d'une maison de campagne non-éclairée. Les agents ont été largués par un C-130J à neuf (9) kilomètres de l'objectif, ils ont parcouru le restant du trajet à pied dans la végétation, en progressant le plus discrètement possible.

Équipement utilisé par la FIM Théta-5 lors de la récupération :
Fusil d’assaut : Gilboa snake (Silencieux)
Arme de poing : Five-seveN (Silencieux)
Arme optionnelle : PGM Hécate II (Silencieux)
Équipement Tête : Jumelles de Vision de Nocturne (JVN), torche de secours
Type de grenade : Flashs, fragmentations
Type de tenue : Nouvelle tenue : Panthère (couleur noire, rangers à semelle silencieuse, bruit de la friction du tissus : atténuée)

Pseudonymes des agents de FIM Théta-5 sélectionnés pour la mission de récupération de SCP-XXX-FR:
Agent Cut : Sergent
Agent Mil : Sergent-Chef
Agent Tig : Capitaine

Début de l’enregistrement audio :

Avant-propos : [Les agents ont pour ordre d'allumer leurs enregistrements audio à cents (100) mètres de l’objectif afin d'avoir une faible trace radar des appareils électroniques.]

Agent Tig : C'est ON.

Agent Cut : Idem.

Agent Mil : Ok pour moi.

Agent Tig : Équipement : Check, Objectif : En visuel. On est paré, on avance.

Silence pendant deux (2) minutes puis les agents semblent s'allonger.

Agent Mil : Deux, armées, mirador. À toi, Cut.

Agent Cut : Vue. Je tire.

Deux (2) coups de feu sont légèrement audibles dans leurs microphones.

Agent Cut : R.A.S.

Agent Tig : Go, vers buisson.

Silence pendant quarante-deux (42) secondes.

Agent Tig : R.A.S. dans les postes de garde. On peut avancer vers l'objectif.

Les agents semblent se coller aux murs de la maison. Ceux-ci restent silencieux, car plusieurs voix retentissent au sous-sol. Après trois (3) minutes collés aux murs, les agents entrent discrètement dans la maison.

Agent Cut : (Voix basse) Ennemi endormi.

Le son distinctif d'un couteau sortant de son fourreau est audible suivi d'un faible bruit d'agonie.

Agent Tig : La maison n'est composée que d'une seule pièce. 'Y a plus rien n'à voir ici. On doit descendre.

Les voix sont de plus en plus proches. Des chants, une langue inconnue, des rires et des cris peuvent être clairement identifiés.

Agent Mil : Il y a une trappe, là. Elle semble allumée depuis l’intérieur.

Agent Tig : Le skip est forcement là.

La trappe s'ouvre, c'est audible au microphone de l'Agent Tig.

Agent Tig : (En chuchotant) Putain, c'est grand là-dessous. (Pause) Hein ? Qu… Quoi ? Ils font quoi ?

Agent Cut : Un problème ?

Les voix sont à présent très distinctes.

Agent Tig : Ils sont en demi-cercle autour d'un truc, ils sont de dos, c'est le moment, on descend doucement. À mon signal, on fera feu.

Agent Cut : Affirmatif.

Agent Mil : Affirmatif.

Un silence règne pendant vingt (20) secondes.

Agent Tig : Feu !

Les fusils des agents font feu sur l’ennemi pendant vingt (20) secondes, les tirs sont souvent interrompus par un changement de chargeur toute les cinq (5) secondes en moyenne.

Agent Tig : Aucun survivant. Zone… sécurisée.

Discours de clôture : [La suite ne révèle que des cris provenant d'une enfant et un dialogue radio entre les agents et leurs poste de commandement. Ce qui va se produit dans les prochaines minutes sera abordé dans une interview.]

Fin de l'enregistrement audio.


Début de l'interview :

Interviewé : Capitaine ████ (Agent Tig)
Interviewer : Assistant C████

Avant-propos : [Lors de la mission de récupération de SCP-XXX-FR, les agents n'étaient équipés que de microphones et non de caméras pour limiter leur empreinte radar. L'Assistant C████ va donc tenter de comprendre ce qui s'est passé lorsque les agents ont sécurisé SCP-XXX-FR. L'interview débute juste après le retour des agents au Site-Aleph]

Assistant C████ : Très bien. Il est… 9h04 et je commence l'interview avec l'Agent Tig. Mr ████, vous avez dit avoir aperçu la secte en demi-cercle, est-ce vrai ?

Agent Tig : En effet, c'est vrai.

Assistant C████ : Vous avez précisé que la secte était autour d'un "truc", qu'était-ce "truc" ?

Agent Tig : Ils étaient autour et ils chantaient tous en cœur en direction de… d'une fillette. Elle était nue et elle criait. Elle semblait avoir reçu plusieurs coups de couteau… du moins je suppose, car son corps était couvert de plaies sanglantes. Et puis on l'a vu.

Assistant C████ : L'arbre ?

Agent Tig : Oui, oui, après notre massacre on a appelé les renforts pour ramener l'entité, et pendant l'attente, mes gars et moi avons décidé de porter secours à la fille… mais… elle est morte devant nous. On n'a rien pu faire.

Assistant C████ : Que s'est-il passé ensuite ? Les renforts sont arrivés ?

Agent Tig : Non. Du moins, ils ne l'étaient pas encore lorsque l'une de ces libellules bizarres a volé autour du corps de la fille.

Assistant C████ : Des libellules, vous dites ? Le rapport de l'agent des renseignements ne parlait que d'un arbre créant des hybrides. Mmm, je suppose que les sources n'étaient pas sûres à 100 %. Bref, je digresse. Continuez.

Agent Tig : La libellule s'est posée sur le corps de la fille puis a commencé à planter une sorte de trompe, à la manière d'un moustique. Et puis… là, c'était bizarre. La gamine s'est relevée, très calmement. Elle… elle nous a regardé… et son regard, son regard était vide, sans vie. Elle m'a poussée violemment comme si je lui barrais le chemin. Puis s'est dirigée vers le fameux arbre. Moi et mes gars l'observons, bouche bée. Une fois devant, elle a regardé vers le haut de l'arbre. Heu.. je… je dois continuer ?

Assistant C████ : Mais bien sûr ! Continuez !

Agent Tig : L'arbre fluo a bougé ses branches vers la fillette puis les a plantés dans son corps. La gamine n'a même pas réagi, elle se contentait de regarder la cime de l'arbre. 'Y a eu un liquide, ressemblant à de l'eau, mais en moins fluide qui a coulé des branches vers le cadavre, en fait, je sais même si c'était un cadavre ou un corps encore vivant, mais cela n'a plus d'importance…

Assistant C████ : Ah oui ? Et pourquoi donc ?

Agent Tig : C'était terrifiant. La libellule était partie et le corps avait de drôles de spasmes. On a tout de suite pointé nos armes vers la gamine… Et merde ! Ça a commencé. On pouvait entendre des os se tordre à s'en rompre. Le corps entier cédait sous une force inconnue. On aurait dit un paquet de chips qu'on écrasait, les mêmes putains de bruits ! Puis, pendant que ces bruits horribles voulaient nous faire recracher nos tripes, sa peau s'est déchirée pour faire pousser des écailles vertes. Une fontaine de sang, je vous jure ! Sa tête, qui regardait toujours vers le haut, s'est d'un coup tordue violemment vers le bas en faisant un bruit abominable. Tout son corps grandissait alors que sa tête s'allongeait, puis deux canines immenses ont poussé de son crâne. Puis j'ai gerbé.

Assistant C████ : Vous vous souvenez du reste ?

Agent Tig : Ouais, mes potes ont gueulé "Quoi ?" Ça m'a fait directement lever la tête pour voir ce qu'il se passait. La gosse, elle était…

Assistant C████ : Elle était ?

Agent Tig : Vivante.

Assistant C████ : Mmm, intéressant. Continuez.

Agent Tig : Elle s'est avancée vers nous, en pleurant. Triste de son nouveau corps, à première vue… On n'a pas su quoi dire. Elle a continué avant de s’arrêter à un mètre de nous. Puis elle s'est effondrée, en pleurant, toujours. Elle a levé ses monstrueux yeux sur nous puis elle nous a dit : "Par pitié, tuez-moi".

Discours de clôture : [Le Capitaine ████ a ensuite décrit les mêmes événements pour les membres de la secte abattus à proximité de SCP-XXX-FR. Tous les SCP-XXX-FR-A ont ensuite été évacués vers les installations de la Fondation. Les membres du groupe sont actuellement en détention afin de soigner leurs troubles psychologiques.]

Fin de l'interview.


Fin du rapport de récupération.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License